On continue : grève, AG, rassemblement

jeudi 28 février 2013
par  SUD Education 92

Dans les Hauts-de-Seine la mobilisation contre la réforme des rythmes ne cesse de s’amplifier : au moins 120 grévistes le 18 décembre, au moins 170 le 17 janvier et au moins 230 le 22 janvier, à l’appel des enseignants mobilisés et des organisations syndicales SUD Education 92 et CGT Educ’action 92... Le 12 février était très massif avec environ 80% de grévistes. La lutte continue !

La réforme des rythmes scolaire fait l’unanimité contre elle. Son application est aberrante, entraînant des pauses méridiennes de 3 heures ou des horaires décalés entre les maternelles et les élémentaires. Pour faire face au coût supplémentaire à la charge des municipalités, le taux d’encadrement dans l’animation diminue (1 animateur pour 14 en maternelle au lieu de 1 pour 10 et 1 animateur pour 18 en élémentaire au lieu de 1 pour 14). Tout cela dans l’intérêt des enfants paraît-il.

Plusieurs villes reculent devant la complexité de l’organisation et devant la mobilisation qu’elle soulève. Lyon, troisième ville de France a annoncé le report en 2014 et le maire de Paris a commencé à céder lundi 18 février lors d’une réunion publique en disant qu’il mettrait la réforme en œuvre dans la capitale dès 2013 s’il « sentait » que cela était possible, sans exclure de renoncer.

Dans le 92, Issy-les-Moulineaux et Sceaux se sont rétractées. Il n’y a donc aucune ville du département qui appliquera la réforme en 2013. C’est un début de victoire mais ce n’est pas le report que nous voulons, c’est l’abrogation !

Conformément aux décisions prises en assemblée générale le 12 février, nous exigeons :

 L’abrogation des décrets sur les rythmes.

 Le retrait du projet sur la loi d’orientation.

 La création de postes statutaires à hauteur des besoins et la restitution des 80 000 postes suppri-més.

 L’abrogation du service minimum (SMA)

 Pour une école populaire et émancipatrice sans socle commun ni programmes de 2008.

SUD Éducation 92 et la CGT Educ’action 92 appellent les salariés de l’éducation à lutter pour obtenir la satisfaction des revendications largement partagées et à faire grève.

LE 28 FEVRIERAppel à la grève de SUD Éducation 92, de la CGT Educ’action 92, de SUD Education 75, de la CGT Educ’action 75 et de Snudi-FO 75

Assemblée générale des grévistes à 9h30
à la salle Voltaire 33 rue Voltaire à Nanterre
RER Nanterre Ville

Rassemblement à 12h devant l’Inspection Académique
167/177 avenue Joliot Curie, 92000 Nanterre
RER Nanterre prefecture ou université


Documents joints

OpenDocument Text - 62.3 ko
OpenDocument Text - 62.3 ko
PDF - 296.3 ko
PDF - 296.3 ko