23 mars à 18 h 30, à la Bourse du travail de Paris, Assemblée générale des grévistes d’Ile de France

ENSEMBLE, DEFENDONS ET AMELIORONS L’ECOLE PUBLIQUE
samedi 20 mars 2010
par  SUD Education 92

TELECHARGER LE TEXTE :

PDF - 23.9 ko

Assemblée générale des grévistes Ile de France de l’Education
ENSEMBLE, DEFENDONS ET AMELIORONS L’ECOLE PUBLIQUE

L’assemblée générale des grévistes d’île de France a appelé les personnels d’éducation, les parents d’élèves, les lycéens à manifester ce 23 mars, aux côtés de l’ensemble des travailleurs.

D’abord, parce que les retraites, les salaires et l’emploi sont attaqués dans tous les secteurs par la même politique de restrictions budgétaire et par le même type de réformes rétrogrades qui entendent en finir avec les services publics, les statuts, les conventions collectives et le code du travail. Et nous pensons que c’est tous ensemble que nous pourrons y faire échec et gagner sur des revendications unifiantes.

Mais nous voulons aussi attirer l’attention de l’ensemble de travailleurs, des citoyens de ce pays, sur la démolition systématique du service public d’éducation, qui ne sera bientôt qu’un champ de ruines, si nous ne donnons pas, ensemble, les moyens de stopper cette agression.

Les 80 000 suppressions de postes, plan social record, finit d’année en année par atteindre le système éducatif au cœur, par les suppressions massives de classes, d’enseignements, d’options, d’aides aux élèves, la surcharge des effectifs, les non remplacements…Imposons ensemble le rétablissement des postes, ainsi que l’embauche massive de personnels titulaires et formés pour que tous les remplacements soient assurés et pour que les effectifs permettent de s’occuper de chaque élève…

Imposons ensemble le retrait de toutes les contre réformes qui visent à démanteler le service public de l’école maternelle à l’université : réforme des lycées, des LP, du premier degré, qui ont en commun de supprimer des postes, de répondre encore moins aux élèves en difficulté et de dévaloriser les diplômes.

La réforme de la formation des enseignants va avoir pour résultat de mettre devant des classes entière sans réel accompagnement successivement plusieurs jeunes étudiants ou professeurs absolument pas formés professionnellement, ni pédagogiquement.

Après la manif. à 18 h 30, à la Bourse du travail de Paris, Assemblée générale des grévistes d’Ile de France
pour débattre des suites à donner au mouvement de grève