Il est temps de se mobiliser !

samedi 5 septembre 2009
par  SUD Education 92

On espérait un joli mois de mai 2009
ponctué de luttes et de manifs et de pour mettre fin
à la dégradation sociale dont les salariés et les
services publics font les frais.

Mais une fois de plus
la stratégie des confédérations syndicales, et le
chantage aux examens dans le supérieur ont mis un
frein aux velléités des plus combatifs.

Pourtant, les
raisons de se révolter sont nombreuses dans le
secteur de l’Education notamment : suppression du
Brevet d’Etude Professionnelle (BEP) et
généralisation du bac pro en 3 ans,
aggravation de la précarisation et de la situation
dans les vies scolaires, privatisation des
cantines de collège et conditions de travail
dégradées pour les personnels ouvriers, les TOS, réforme annoncée du lycée et du
fonctionnement des écoles, sans parler de
la poursuite des expulsions d’élèves sans papier ou de la suppression massive des postes
d’enseignants (16 000 de plus pour la rentrée
2010).

La nomination de Luc Châtel au Ministère
de l’Education Nationale n’annonce aucun
changement politique favorable à l’Education. Cet
ancien patron de L’Oréal, porte-parole du
gouvernement Sarkozy, est un proche de Madelin,
qui a déjà pour fait d’armes la privatisation de la
Poste. Reste à savoir quelle sera la réaction de
l’ensemble des travailleurs de l’Education, des
parents, des jeunes et de l’ensemble de la société.

Dans beaucoup d’autres secteurs d’activités, les
licenciements, les réductions de salaire et le
chômage partiel ou total ont déjà suscités beaucoup
de réactions parfois très radicales.

Et nous,
resterons-nous passifs encore longtemps devant les
privatisations, expulsions, suppressions de postes et
le tri social de l’Ecole de plus en plus caricatural ?