Grèves et manifestations à la rentrée !

Motions de l’AG IdF
samedi 20 février 2010
par  SUD Education 92

L’AG des grévistes IdF réunie le jeudi 18 février se félicite de la mobilisation dans l’unité parents, personnels de l’EN dans le 1er et 2e degré, ainsi que dans le supérieur.

Nous appelons à manifester le mercredi 10 mars 2010 contre la précarité et pour la titularisation :

- des personnels précaires de l’EN (enseignants, personnels de vie scolaire, EVS et AVS dans le primaire) à 14h30 à Solférino.

- des TOS et contre leur décentralisation, à 16h20 devant le siège de la région IdF

Puis à se retrouver en assemblée générale à 17h30 pour décider des suites de la mobilisation en faisant le point sur les AG d’établissements et de villes.

L’AG IdF appelle l’ensemble des collègues et les organisations syndicales dans toutes les académies :

- à se mobiliser et à débattre de la reconduction de la grève dès le jour de la rentrée des vacances d’hiver, pendant les heures d’information syndicales et en AG de ville

- à étendre à leur tour la mobilisation par la grève marchante

Nous appelons les collègues du 1er degré à poser des intentions de grève à partir du vendredi 19 février

Nous appelons l’ensemble des collègues à se mettre en grève le vendredi 12 mars et à discuter de la reconduction du mouvement.

Non aux « Etats généraux de la sécurité à l’école »

Nous lançons un appel aux organisations syndicales et aux personnalités invités : Refusez la récupération sécuritaire du ministère en ne participant pas aux « Etats généraux de la sécurité à l’école ».

Nos revendications

Oui à l’embauche massive de personnels enseignants et agents dans l’Education Nationale de la maternelle à l’université. Non à la suppression de 16000 postes à la rentrée prochaine, aux classes surchargées et au non remplacement des personnels.

Abrogation de la loi de mobilité des fonctionnaires qui autorise les licenciements dans la fonction publique.

Non à la précarité dans les 1er et 2nd degrés et le supérieur. Titularisation et formation de tous les personnels précaires.

Oui à un véritable service public de l’Education Nationale de l’école maternelle à l’université.

Retrait de toutes les réformes qui visent à le démanteler : réforme Chatel des lycées, des LP, Darcos du premier degré, mastérisation,… Non à la destruction programmée des COP, CIO, des RASED et des SEGPA