2014 : il est temps de se mobiliser

mardi 21 janvier 2014
par  SUD Education 92

Non, ce ne sont pas des temps radieux qui s’annoncent pour les exclu-e-s, les chômeurs-ses, les futur-e-s licencié-e-s, les précaires et les travailleurs-ses de l’ère « sociale-libérale ». Dans le secteur de l’éducation, c’est carrément l’année de tous les dangers :

- « chantiers » ouverts par les ministres de l’Éducation Nationale et de l’enseignement supérieur (réformes des « métiers » et des statuts des personnels, des ZEP et de l’éducation prioritaire, des rythmes scolaires, etc.),

- restrictions budgétaires pesant sur la carte scolaire actuellement préparée par le rectorat (fermetures de classes et redéploiement des postes, nouvelle typologie des collèges),

- renforcement de la hiérarchie dans tous les secteurs et dès l’école primaire (futur statut des directeurs),

- développement de la précarité parmi les agents des établissements d’enseignement transférés aux collectivités territoriales et chez les personnels de l’ Éducation Nationale aussi bien dans le domaine de l’enseignement que dans ceux de la vie scolaire et de l’accompagnement des élèves handicapés …

SUD éducation y oppose des conceptions et des revendications diamétralement opposées, celles de la démocratisation du système éducatif et l’attribution des moyens pour combattre les inégalités, du corps unique des personnels par l’unification des statuts et des salaires, de la réduction du temps de travail, de la titularisation sans condition de toutes et tous, du développement et du respect des droits des personnels et des élèves … Pour les faire aboutir et, donc, empêcher les mauvais coups qui se préparent contre l’éducation, il ne faudra compter que sur nos capacités et notre détermination à débattre collectivement, à nous mobiliser résolument et à imposer le rapport de force à notre avantage. C’est l’engagement de SUD éducation. Soyons nombreux-ses à le partager !