La réforme de rythmes c’est la flexibilité imposée pour les remplaçants, pour les professeurs des écoles.

dimanche 13 octobre 2013
par  SUD Education 92

La mise en place de la réforme des
rythmes scolaires de façon différenciée dans les communes a pu impliquer que la totalité des Professeurs des Écoles titulaires
remplaçants pourra être mobilisée du lundi au samedi, mercredi et samedi matin inclus, quel que soit le rythme de leur
école de rattachement.

En effet, des remplaçants sont susceptibles d’être appelés
pour pallier des absences dans des écoles fonctionnant déjà depuis la rentrée 2013 à quatre jours et demi par semaine. Dès lors,
il est demandé à l’ensemble des titulaires remplaçants de
prendre dès aujourd’hui toutes dispositions propres à
assurer leur disponibilité les mercredis et samedis matins.

Le service des enseignants du premier degré prévoyant
24 heures de travail hebdomadaire devant les élèves, la
variété des rythmes en place dans les écoles à compter de la
prochaine rentrée scolaire pourra impliquer pour ces collègues des semaines beaucoup plus longues.

Un décompte précis serait alors opéré sur les temps
effectués chaque semaine en surplus. Il permettrait aux
intéressés de « bénéficier prioritairement d’une décharge
de temps sur les activités pédagogiques complémentaires
(sic) et subsidiairement de demi-journées voire de journées
de récupération échelonnées tout au long de l’année scolaire »… L’arrivée des RTT dans l’Éducation nationale !

Des collègues remplaçants ayant des
enfants, ont été prévenu-e-s à la dernière minute… Réponse type
de l’administration, il faudra se débrouiller, « de toute fa-
çon quand on passera tous à ce rythme, il faudra bien vous
organiser », « vous auriez dû y penser par anticipation ». Enfin, « si ce rythme ne vous va pas, passez au mouvement
l’an prochain et reprenez une classe. »

Il faut abroger le décret sur les rythmes scolaires !