Quelques gestes de prévention ou même de premiers secours... face à la hiérarchie

lundi 7 octobre 2013
par  SUD Education 92

Eviter d’écrire sous le coup de la colère - le risque de retour peut être lui aussi violent - avant de faire parvenir un écrit. Voir avec un ou des camarade(s), collègue(s), un syndicat, afin d’avoir un avis ou une perception « extérieur-e »

Ne pas se rendre seul-e à la convocation d’un supérieur hiérarchique, un témoin (qui peut être un collègue, un représentant syndical) peut éviter les dérapages et les propos tenus par le supérieur hiérarchique pourront être attestés. Le-la supérieur-e devrait ne pas s’en trouver offusqué-e, s’il n’a que de louables intentions.

Consulter son dossier administratif est un acte administratif qui demande un délai et une procédure (courrier et réponse de l’administration pour la date de la consultation) ; c’est un droit et non une faveur. La consultation de ce dossier qui contient les pièces habituelles sur le déroulement de carrière - rapports d’inspections par exemple – peut s’avérer utile pour « découvrir » des courriers que les inspecteurs ont transmis sans que l’on en ait forcément connaissance. Un modèle de courrier est téléchargeable sur le site de SUD Education 92 (http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?article658)

Autre évidence, seul-e, on n’est pas le ou la plus lucide lorsqu’on est en proie à des tracasseries de la hiérarchie, pour analyser la situation ; trier les informations qui pourront nous servir, d’où la nécessité d’un regard extérieur en lequel on a confiance.

Enfin, contrairement à ce que l’on pense trop souvent, le fait de s’estimer être dans son bon droit ne protège pas ; c’est oublier que face à la hiérarchie, nous sommes dans un rapport de force et qu’une approche collective des actions à mener pour soutenir un-e camarade est indispensable. La solidarité au sein même du lieu de travail peut contenir une persécution, une procédure de déstabilisation, de sanction ; bref, éviter les ennuis.

N’oublions pas également qu’il est possible de refuser l’inspection. Tout est expliqué sur le site du Collectif Anti-Hiérarchie http://www.abasleschefs.org/

Nous rappelons enfin que le directeur d’école, de SEGPA ou autre n’est en aucun cas un supérieur hiérarchique. SUD Education est contre un statut de supérieur hiérarchique, contre la multiplication des chefs et petits chefs. Notre syndicat se bat pour une école démocratique dans une société autogérée.