Rythmes : quelles conséquences pour les professeurs des écoles ?

samedi 28 septembre 2013
par  SUD Education 92

Cette réforme détériore les conditions de travail et de vie des personnels qui travaillent avec les enfants.

- Par une augmentation de l’amplitude
de travail, des temps de trajet,
des frais (transport, garde d’enfants).

- Par des difficultés supplémentaires
dans l’organisation des temps partiels.

- Par le biais des APC : une partie de
nos heures de travail, pourra être
déterminée par les villes dans le cadre
d’un PEDT !

- Si 24h, dans les 60 d’APC, sont
consacrées à des temps de réunion (une
façon de reconnaître le « travail caché
des enseignant-es »), une partie de
ces 24 h sera consacrée au dispositif
« plus de maîtres que de classe » et à la
scolarisation des enfants de moins de
3 ans, l’attribution de « moyens » ne se
faisant plus sur besoin, mais uniquement
sur projet !!

- Quant aux animations pédagogiques,
elles ne seront plus que de 9h
maximum - quand auront-elles lieu
 ?!- et la formation continue (9h au
moins) se fera, pour tout ou en partie,
à distance et sur des supports numériques
 !!

SUD Education continue à se battre pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.