Nouvelles attaques contre nos retraites : toutes et tous en grève, en AG et en manifestation le 10 septembre !

mardi 3 septembre 2013
par  SUD Education 92

GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE le 10 septembre !

MANIFESTATION à 14 h de République à Nation (par Bd Voltaire)

Assemblée Générale de grévistes du 92 : Bourse du Travail de Gennevilliers

1993, 1995, 2003, 2007, 2010, et maintenant 2013 : les gouvernements successifs s’acharnent contre notre système de retraite, satisfaisant ainsi les revendications patronales. Leur volonté permanente est de brader les acquis sociaux, gagnés grâce aux luttes syndicales passées. Le nouveau projet de loi sera présenté début septembre, mais nous connaissons déjà son orientation : faire payer les salarié-es, les chômeurs-ses, les retraité-es, les jeunes en formation.

Travailler plus longtemps, ce serait naturel ?

L’argument a été employé à chaque contre-réforme : on vit plus vieux, on doit donc travailler plus longtemps ! C’est oublier le chômage, la précarité, le recul de l’espérance de vie en bonne santé… et surtout le fait que la productivité et les profits ne cessent d’augmenter. Il n’y a nul besoin de travailler plus longtemps, sauf pour remplir toujours plus les poches des patrons et des actionnaires.

L’annonce du gouvernement de ne pas toucher à l’âge de départ est de la poudre aux yeux. Dès 2020 la durée de cotisation va augmenter pour atteindre 43 annuités en 2035 ! Il sera alors trop tard pour se mobiliser. L’allongement de la durée de cotisations conduit à une retraite plus tardive et à des pensions plus faibles pour tous et toutes !

Un problème de financement ? Non, de répartition de la richesse !

Conseil d’Orientation des Retraites, rapport Moreau, gouvernement, tous soulignent le besoin de 20 milliards d’euros pour 2020. 40 milliards d’euros ont déjà été pris dans les poches des salarié-es (en activité, au chômage ou en retraite) par l’allongement de la durée de cotisations, le recul de l’âge de la retraite, l’instauration de la décote, la désindexation des pensions par rapport aux salaires, l’augmentation du nombre d’années prises en compte pour le salaire de référence, la baisse du rendement des complémentaires. Ce sont les salarié-es qui produisent la richesse collective. Nous ne devons rien à celles et ceux qui nous la confisquent en s’appropriant le fruit de notre travail. Imposons une autre répartition des richesses, et les 20 milliards pour les retraites seront bien vite trouvés !

20 milliards d’ici 2020 ? La fraude fiscale, c’est 80 milliards par an !

Le gouvernement veut aller vite et présenter son texte au Conseil des ministres mi-septembre. CGT, FO, Solidaires, FSU appellent à une journée nationale de grèves et manifestations le mardi 10 septembre. Des appels unitaires sont lancés dans les secteurs professionnels, les manifestations s’organisent dans tous les départements, parfois dans un cadre plus large. Réussir cette action nationale interprofessionnelle est la première étape pour cons-truire le mouvement national qui nous per-mettra de gagner !

Pour nos retraites, unité contre les mauvais coups ! 10 septembre, début d’un mouvement à construire ensemble Plus nous serons nombreux-ses, plus vite nous gagnerons !