Les suites de la manif du 22 mai contre la loi Fioraso

mardi 28 mai 2013
par  SUD Education 92

Depuis la fin des Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, une mobilisation de basse intensité mais tenace agite les universités contre le nouveau projet de loi Fioraso/Hollande. Non seulement ce projet LRU 2.0 n’abandonne rien des lois « Libertés et Responsabilités des Universités » (LRU) et « Pacte pour la Recherche » instaurées par Pécresse/Sarkozy, mais il amplifie le mouvement d’instrumentalisation de l’enseignement supérieur (au service des besoins de l’économie locale : adaptation des diplômes au « bassin d’emploi », régionalisation de l’enseignement supérieur facilitée par le regroupement d’établissements...) et de la recherche (au service du marché : priorité à l’innovation technologique, à la « valorisation » et au transfert vers le privé...). Le gouvernement fait passer cette loi au pas de charge, car la loi sur la formation des enseignants doit suivre (création des ESPE, etc) et la mise en place des réformes est prévue pour la rentrée 2013.

Plusieurs manifestations et rassemblements ont eu lieu depuis le début de l’année. Alors que le projet de loi commençait à être discuté le 22 mai à l’Assemblée Nationale, les manifestations organisées un peu partout ont montré une mobilisation en hausse, en particulier à Paris. De la place du Panthéon à l’Assemblée Nationale, environ 2000 personnes ont défilé joyeusement aux cris de « Pécresse en a rêvé, Fioraso l’a fait ! Le changement, c’est pire qu’avant ! » ou encore « Facs fermées au intérêts privés ! Facs ouvertes aux enfants d’ouvriers ! ». La manifestation a pris fin devant l’Assemblée Nationale avec des prises de parole des députées Isabelle Attard et Marie-Georges Buffet, venues exprimer leur soutien à la mobilisation.

Le prochain rendez-vous de mobilisation nationale est fixé le jour du vote à l’Assemblée Nationale, le 28 mai. En Ile-de-France, l’intersyndicale CGT - FSU - FO - Solidaires appelle, avec les collectifs de précaires et les associations Sauvons l’Université et Sauvons la Recherche, à des AG en mi-journée dans les établissements, avec signature de la pétition en ligne http://www.loiesrtoujoursinacceptable.org/ ou papier, puis, à partir de 16h, à un rassemblement devant l’Assemblée Nationale (place Édouard Herriot).