Grève au lycée Maupassant de Colombes : Tout un établissement solidaire et mobilisé pour faire aboutir les droits et revendication des agents techniques

vendredi 5 avril 2013
par  SUD Education 92

SUD/ Solidaires a fait des choix de structuration syndicale qui se situe dans la tradition du syndicalisme de lutte et d’émancipation. Ils conduisent à
faire travailler ensemble agents techniques des collèges et des lycées, enseignant.e.s, personnels administratifs ainsi que de vie scolaire. Ca a fait
ses preuve en terme de mobilisation et de conquêtes sociales. La lutte récente au lycée Maupassant de Colombes en est encore un bon exemple.

En effet fin février tous les personnels de cet établissement ont débrayé très massivement (80%) pour exiger une gestion du personnel
technique dans le respect de la dignité de la personne, des droits et des statuts des personnels, l’arrêt des pratiques vexatoires et d’intimidation vis-à-vis des agents.

Les salariés demandent à la hiérarchie de ne pas redistribuer le travail des absents aux agents présents, d’intervenir
immédiatement auprès de la région pour demander des remplaçants en cas d’arrêt maladie d’un agent, de laisser le Cahier d’Hygiène et de Sécurité
disponible en permanence à la loge, de pas imputer d’heures de rattrapage en cas d’arrêt de maladie , d’accorder le rattrapage complet des heures
du samedi , d’obtenir un décompte précis par agent sur le reliquat d’heures supplémentaires non récupérées des années précédentes, d’établir pour
chaque agent un planning précis de récupération des heures supplémentaires, d’établir pour chaque agent un planning de travail précis en utilisant
l’outil de gestion préconisé par la région, de donner les moyens aux personnels en poste à la cuisine de mettre en oeuvre les règlementations qu’on
leur demande d’appliquer, d’informer les agents des formations et concours proposé par la Région pour qu’ils puissent choisir, de restaurer le
dialogue sous la responsabilité du chef d’établissement, de demander un agent supplémentaire en cuisine. Il est aussi demandé de remédier à des
problèmes matériels : absence de lumière dans les sanitaires de l’infirmerie depuis un an, manque de chauffage dans le nouveau local des agents
(vestiaire hommes) et dans les secrétariats, respect d’une température correcte dans l’ensemble des locaux de l’établissement pour permettre aux
personnels et aux élèves de travailler dans des conditions décentes ,ordinateurs en état de marche dans le local des agents , pas d’eau chaude au
gymnase.

La hiérarchie a été d’accord pour que la plupart des revendications aboutissent. Les travailleurs.euses restant vigilants, elle s’est engagée
à rendre compte régulièrement des avancées. Tout n’est pas gagné mais il est incontestable que la solidarité de tous les personnels a payé.

Il est important que le syndicalisme unisse sur un même lieu de travail, dans une même branche tous les travailleurs.euses.