Mobilisation contre le projet Peillon, contre le projet des rythmes scolaires

lundi 21 janvier 2013
par  SUD Education 92

Malgré le vote négatif du Conseil supérieur de
l’éducation nationale, le 8 janvier, et celui du
Comité technique ministériel du 1 1 /01 , Vincent
Peillon s’obstine à vouloir imposer son projet de
réforme des rythmes scolaires et du temps de
service des enseignants des écoles.

C’est
inacceptable !

Il faut absolument empêcher la mise en
oeuvre d’un projet qui, contrairement aux objectifs
mensongèrement affichés, va à l’encontre des
intérêts des élèves : une semaine scolaire plus
lourde, sans coupure le mercredi, avec des
journées de présence à l’école aussi longues, des
programmes aussi inadaptés, des activités périscolaires
aussi insuffisantes mais sur des temps
plus longs …

Parce que les personnels concernés s’opposent résolument à la dégradation
programmée de leurs conditions de travail et à la
remise en cause de leurs statuts : pour les
enseignants du premier degré c’est un alourdissement du
temps de travail hebdomadaire.

Parce que nous ne pouvons accepter que l’école
publique, ses missions et ses personnels, soient
soumis à un « projet éducatif local » qui les placent
de plus en plus sous le contrôle des collectivités
locales.

Parce que nous sommes conscients que la
question des rythmes scolaires n’est qu’une
annexe du projet de loi d’orientation et de
programmation sur l’éducation qui sera présenté le
23 janvier et dont le contenu (orientation des
élèves, soumission au patronat, etc.) est
inadmissible et dangereux …

Parce que nous voulons que soient satisfaites les
revendications pour améliorer réellement le service
public d’éducation et que soient immédiatement
abrogées les mesures Darcos-Chatel ...


SUD Education appelle à la mobilisation de
tous et toutes.


Documents joints

OpenDocument Text - 40.3 ko
OpenDocument Text - 40.3 ko
PDF - 56.1 ko
PDF - 56.1 ko