NOS REVENDICATIONS…

jeudi 18 juin 2009
par  SUD Education 92

Notre syndicat s’oppose aux attaques contre l’école, les autres services publics et la société toute entière : austérité budgétaire, précarité, flexibilité, mise en concurrence des personnels des établissements et écoles, renforcement de la hiérarchie, criminalisation de la pauvreté et des luttes, répression tous azimuts, soumission aux potentats locaux, ... .

Nous ne voulons pas d’une école qui n’offre qu’un SMIC culturel au plus grand nombre et réserve des filières d’élite à quelques uns.

SUD-éducation revendique :

- la transformation sans conditions de tous les emplois précaires (Maîtres Auxiliaires, CES, CEC, CAE, contractuels, vacataires, assistants d’éducation, assistants pédagogiques...) en emplois de titulaires ;

- le maintien de tous les personnels IATOSS dans la Fonction Publique d’Etat (nous nous opposons à la décentralisation) ;

- la réduction du temps de travail pour tous, sans annualisation, avec création d’emplois de titulaires ;

- le développement de l’enseignement spécialisé ;

- la sauvegarde de l’école maternelle ;

- l’augmentation des salaires, notamment des plus bas (ATOSS) ;

- le retour au régime de retraite par répartition sur la base de 37,5 annuités pour tous les travailleurs du privé comme du public ;

- la baisse des effectifs par classe et la transformation des heures supplémentaires en emplois de titulaires ;

- la suppression de l’inspection, les moyens de travailler en équipe, le corps unique pour les enseignants comme pour les ATOSS, et la suppression des grades et classes exceptionnelles ;

SUD-éducation s’oppose à :

- la hiérarchisation dans le premier degré (superdirecteur, coordonnateur de réseaux, …) ;

- la privatisation de tout service du secteur de l’éducation ;

- la politique de répression du gouvernement contre ceux qui s’opposent à sa politique (lycéens, postiers, syndicalistes, ...).