Questions de "rythmes"

dimanche 16 septembre 2012
par  SUD Education 92

Officiellement, la concertation nationale
sur la « refondation de l’école » inclut le
débat sur les « rythmes scolaires » ou
dits tels. Dans la réalité, sur ce
dossier, le ministre Peillon a des idées
bien arrêtées et certaines pistes ont
manifestement la côte : ½ journée de
classe supplémentaire dans les écoles,
le mercredi matin de préférence, et
peut-être bien deux semaines de
vacances d’été en moins (avec zônage
ou pas des semaines restantes). Ce qui
est beaucoup plus flou, c’est ce qu’il
advient – et à quel coût - des enfants élèves
pendant le temps conséquemment
dégagé (1 heure ou plus ?) durant la
journée.

Et ce qui n’est jamais dit : les
conséquences sur le temps de travail et
les obligations des personnels
(enseignants, ATSEM,
administratifs, ouvriers, PVP, AVS-EVS
et autres précaires, etc.)

Pour SUD Education, ne peut être
acceptable qu’une modification des
rythmes qui allierait une amélioration
réelle des conditions de vie et de
scolarité des enfants avec une
réduction effective du temps de travail
et de meilleures conditions de travail
pour les personnels.

Tous gagnants ...sinon, le syndicat
SUD s’y opposera et, comme il a déjà
su le faire, se battra pour empêcher
l’aboutissement d’un projet qui ne soit
pas satisfaisant pour tous et toutes !