Boycott des évaluations

lundi 19 janvier 2009
par  SUD Education 92

Sud éducation Hauts-de-Seine et la CGT Educ’action des Hauts-de-Seine appellent à ne pas faire passer les évaluations nationales 2008/2009

Présentée comme une évaluation bilan, les évaluations de CM2 interviennent sur des contenus de programme qui n’ont commencé à être mis en œuvre qu’à la rentrée et donc à un moment où la totalité des notions évaluées n’a pu être étudiée avec les élèves. Les faire passer en janvier revient donc à mettre nos élèves volontairement en échec. De plus, le codage simpliste ne permet pas de prendre en compte le fait que des notions soient en cours d’acquisition.

Les orientations du ministère sont claires : alors que les anciens protocoles privilégiaient le diagnostic et constituaient ainsi des outils professionnels pour la classe, les évaluations CM2 sont exclusivement ciblées sur la mesure des acquis scolaires par rapport au nouveau programme. Autrement dit, ils ne viseront qu’à mesurer la performance du système éducatif, celle de l’élève tout autant que celles de l’enseignant et de l’équipe pédagogique.

On introduit subtilement à l’école, une culture du résultat et du mérite dont on connaît pourtant bien les dégâts et les écueils. Cela n’aura pour effets que d’accentuer les pressions sur les enfants en difficulté scolaire et de disqualifier ceux issus des milieux populaires.

Dans les conditions actuelles, Sud éducation 92 et la CGT Educ’action 92 appellent les personnels à décider collectivement à ne pas faire passer les évaluations CM2 2008/2009.

Des préavis de grèves nationaux ont été déposés pour couvrir les actions des collègues


Documents joints

PDF - 144.6 ko
PDF - 144.6 ko