Après le 31, on continue !

jeudi 2 février 2012
par  SUD Education 92

Le 31 janvier, entre 75 et 80% des enseignant(e)s de Gennevilliers étaient en grève, 7 écoles étaient fermées. 55% de grévistes sur l’ensemble du département.

Nous étions une quarantaine en AG, ce qui n’était pas arrivé depuis un moment. Cela nous montre que les 2 AG convoquées depuis la rentrée, les passages dans les écoles, la reprise des discussions dans les équipes sur les moyens de ne plus subir sont autant de moments qui permettent de reprendre confiance et de se préparer à la mobilisation.

Lors des deux précédentes AG, nous avions décidé qu’à chaque absence de collègue non remplacée, nous ne monterions pas en classe avant 9h. Deux écoles l’ont d’ores et déjà mis en place à plusieurs reprises : Anatole France élémentaire et Caillebotte élémentaire. Ceci a permis d’engager des discussions avec les parents qui se sont mobilisés en appelant systématiquement l’IEN et l’IA pour exiger des remplaçants.

Dans la foulée, des réunions avec les parents commencent à s’organiser. Trois ont eu lieu –à Caillebotte, à Joliot élémentaire, à Lurçat et une est prévue à Anatole France. A Caillebotte et Lurçat, les parents ont décidé de faire signer une pétition et de se rassembler devant l’Inspection de Gennevilliers le jour de la réunion du comité technique (les délégués du personnel y participent) jeudi 2 février à 12H.

La bagarre contre la suppression des postes et la dégradation de nos conditions de travail et de notre statut ne fait que commencer.

Les organisations syndicales de Gennevilliers proposent de mobiliser l’ensemble des écoles de Gennevilliers pendant toute la durée des opérations de carte scolaire (Groupe de travail le 30 janvier, Comité Technique le 2 février et CDEN le 16 février).

Dans ce cadre, les grévistes réunis en AG le 31 janvier soumettent ces propositions à l’ensemble des conseils des maîtresses et maîtres.

Organiser dans un maximum de groupes scolaires des réunions avec les parents. A ce titre, les parents d’élèves de Caillebotte ont rédigé une pétition que nous proposons comme base commune pour les écoles.

De discuter de l’organisation de la mobilisation 1e et 2nd degrés proposée par l’intersyndicale départementale des personnels de l’Education nationale, le mercredi 8 février, devant l’Inspection académique. A cette occasion, des audiences seront demandées pour toutes les écoles et établissements du 2nd - parents et enseignants- qui souhaitent, au regard de leurs effectifs à venir, revendiquer une ouverture.

De convoquer une nouvelle AG, lundi 6 février à 17h30 à la Bourse du travail de Gennevilliers afin de faire le bilan des discussions dans les écoles suite à ces propositions, de recenser, s’il y en a, les délégations de Gennevilliers, de faire le point sur les réunions parents et l’initiative « pas de remplaçant, pas de classe avant 9h ».

Plus que jamais, nous exigeons :

L’annulation des suppressions de postes,

Le retrait du décret sur l’évaluation

 Et au plan local :

le respect des missions des brigades et des ZIL, notamment en ne les nommant pas sur des congés parentaux ou des mises en disponibilités, et en s’assurant que tous les postes de la brigade départementale de remplacement soient pourvus

une augmentation significative immédiate du nombre de remplaçants dans la circonscription et l’ouverture de postes de ZIL pour la prochaine rentrée

Les grévistes réuni(e)s en AG le 31 janvier 2012, soutenu(e)s par leurs syndicats CGT, SNUDI FO, SNUipp-FSU, SUD-education


Documents joints

PDF - 71.3 ko
PDF - 71.3 ko