Compte-rendu de la journée du mercredi 14 septembre : mouvement de grève au collège Gallois de Nanterre

jeudi 15 septembre 2011
par  SUD Education 92

7h45. Les enseignants se réunissent en Assemblée Générale et confirment leur volonté de poursuivre le mouvement de grève à l’unanimité.

8h. Les enseignants retrouvent les parents d’élèves devant la grille du collège. Les langues se délient peu à peu et de nombreux parents fournissent des écrits signés : témoignages ou demandes expresses de départ du Principal.

8h30 – 11h. Pendant que certains enseignants continuent de dialoguer avec les parents, d’autres organisent la journée et se répartissent différentes tâches : rédaction d’un communiqué de presse documenté, contact avec les médias, rassemblement de toutes les pièces du dossier (dossier de l’audit de juin, lettres déjà adressées à la hiérarchie en juin, témoignages de différents professeurs, témoignages et pétition des parents, documents transmis par les collègues des collèges où le principal a précédemment exercé) destinés à l’Inspecteur d’Académie, au Recteur, au Ministre de l’Education Nationale et au Président de la République.

11h – 14h. Pendant qu’une partie des grévistes continuent de rassembler les pièces du dossier et d’informer les médias, une délégation de parents (dont le secrétaire de la FCPE 92) et d’enseignants/CPE se rend auprès de M. L’Inspecteur d’Académie avec une revendication réaffirmée : obtenir le départ du Principal dans les plus brefs délais.

Rappel : Les événements du lundi – réunion houleuse en présence des parents de 6e – et du mardi – professeurs tenus responsables de la sortie des élèves, discours faux et méprisant à leur encontre tenus par le chef d’établissement devant les parents – ayant définitivement rompu tout dialogue.

A l’issue de cette nouvelle audience, de plus d’1h30, les parents et collègues en rapportent le contenu :

 Le principal a des droits, comme tout fonctionnaire, il ne sera pas retiré de l’établissement comme ça.

Si le blocage des grévistes continue, les établissements de Nanterre ont la capacité d’accueillir tous les élèves de Galois puisqu’à l’heure actuelle, au vu des effectifs, deux établissements de Nanterre peuvent être fermés. 

Il y a des problèmes aussi bien du côté des personnels que du chef d’établissement 
Pour avancer et sortir de la crise, il faut régler les choses et pour ça, l’IA a fait ce qu’il fallait :

Mise en place d’un IA-IPR chargé d’enquêter sur ce qui se passe dans l’établissement.

Rappel : il ne s’agit en aucun cas d’une mise sous tutelle du Principal.

Affectation de 5 personnes pour assurer la sécurité tous les jours en attendant le recrutement des AE.

Les emplois du temps seront entièrement refaits avec l’intégration des dispositifs d’aide aux élèves.

15h. Extrêmement insatisfaits et mécontents de l’audience avec l’IA, les enseignants, accompagnés de parents d’élèves, se rendent au Ministère de l’Education Nationale et, avec force banderoles et slogans, invitent M. le Ministre à lire le dossier qu’ils lui déposent et à les recevoir dans les plus brefs délais. Un interlocuteur transmet le dossier au chef de Cabinet du ministre et engage les grévistes à formuler une demande d’audience auprès de ce dernier.

Les grévistes reconduisent unaniment le mouvement pour le lendemain jeudi 15 septembre.

Parents et enseignants, déterminés, ne cèderont pas !