Vers la désintégration de l’ASH Les élèves handicapés, victimes de la saignée infligée à l’école publique

lundi 8 novembre 2010
par  SUD Education 92

Les moyens nécessaires à une scolarité décente pour ces enfants n’ont jamais été alloués.

Les enfants handicapés ne sont toujours pas accueillis et scolarisés correctement. Enseigner à des enfants porteurs
de handicap exige des moyens spécifiques et des compétences. De plus, avec la pénurie grandissante de places
dans les établissements spé (ITEP, IME…) des élèves aux besoins très différents se trouvent orientés dans les CLIS 1.
Beaucoup de ces classes deviennent ingérables, plus encore quand on les attribue à des enseignants débutants,
non volontaires et sans formation spécifique.

Les parents subissent les mensonges de l’institution.
Alors qu’on leur garantit une prise en charge spécifique,
leur enfant peut se retrouver dans une classe explosive.
Les Auxiliaires de Vie Scolaire collectives
prévues par la loi de 2005 sont
en nombre notoirement insuffisant.
Certains élèves de CLIS et d’établissements
spé attendent toujours leur
moyen de transport. Les familles et
les enfants sont totalement méprisés
et contraints parfois d’accepter
l’inacceptable.

Les personnels de l’Education
nationale souffrent avec eux : psy et
enseignants spécialisés, surchargés, ne
peuvent plus exercer correctement leur métier. Les
enseignants non spécialisés ne peuvent plus suivre les
maigres formations qui leur étaient avant proposées
faute de remplaçants. Ecoeurés, certains quittent le
spécialisé, lequel n’attire plus de nouveaux collègues.

Pour compenser, l’administration affecte d’office des
débutants non-volontaires dans ces classes, assumant
de les conduire à un échec annoncé sans tenir compte
des dégâts professionnels et humains
infligés à ces enseignants.

Les bonnes intentions proclamées la main sur le coeur et les trémolos dans la voix n’ont servi qu’à maquiller la
liquidation réelle des moyens humains et budgétaires. L’absence de moyens pour l’accueil à l’école des enfants
porteurs de handicap signe et installe le démantèlement de tout le système public d’éducation.


Documents joints

PDF - 125.7 ko
PDF - 125.7 ko