Fête de soutien aux Postiers en lutte du 92 samedi 12 juin à Asnières

mardi 1er juin 2010
par  SUD Education 92

Fête de soutien aux Postiers en lutte - et menacés de fortes répression par la direction- du 92 samedi 12 juin à partir de 20 h à Asnières :

Salle Polyvalente Victor Schoelcher
(au centre Robert Lavergne)
11 rue Robert Lavergne 92600 Asnières
Métro Asnières-Gennnevilliers Les courtilles (ligne 13)

Visitez le site des grévistes. Faites circulez ces informations autour de vous.

http://www.gennevilliers-asso.org/le_blog_des_postiers-d-asnieres/

Soutenez la grève, participez à la solidarité financière :

chèques à l’ordre de SUD POSTE 92, 51 rue jean Bonal 92250 La Garenne Colombes. (mention solidarité au dos).

Appel pour la poste

Depuis plusieurs semaines, un nouveau mouvement social affecte les activités de la poste des Hauts de Seine.

En cause, le projet de réorganisation de l’activité distribution du courrier et le projet « facteur d’avenir » qui fait craindre des restrictions de personnel, des réductions de tournées une dégradation du service rendu aux usagers avec, entre autre, la suppression du principe « un facteur, une tournée » pour les usagers et des conditions de travail plus difficiles encore pour les salariés. En cela les grévistes luttent également pour l’embauche en CDI de plusieurs collègues CDD.

Face à ces revendications et à la souffrance ressentie par nombres de postiers qui transparaît aujourd’hui de manière dramatique à travers le rapport publié par les médecins de la prévention de la poste, il est important que la direction accepte enfin de tenir immédiatement des négociations. Pour l’instant, elle n’a répondu que par de nombreuses sanctions à l’encontre des grévistes, allant du blâme jusqu’à l’entretien préalable au licenciement, ainsi qu’en empêchant l’accès aux locaux (y compris aux non-grévistes)

Le chemin pris avec ses sanctions est inacceptable. Ce n’est pas par la répression que la direction de la poste doit répondre aux revendications des postiers, luttant simplement pour des conditions de travail acceptables. Elle doit à tout prix retirer l’ensemble de ses sanctions et rouvrir les négociations avec les grévistes dans l’intérêt de tous. Une solution pour ce conflit dans l’intérêt des usagers, des agents de la poste doit être rapidement trouvée