Des annonces, mais insuffisantes : on continue  !

jeudi 13 janvier 2022
par  SUD Education 92

SUD éducation était reçue ce soir, avec les organisations autres organisations syndicales et la FCPE, au ministère de l’Éducation nationale, par Castex, Véran et Blanquer.

Nous y avons porté les revendications des personnels :

Repousser les épreuves de spécialités de mars à juin et annuler les évaluations de mi-CP. C’est l’affaire d’un arrêté. La situation est objectivement intenable pour les enseignantes et enseignants chargé-e-s de préparer les élèves à ces épreuves.

Acquérir sur budget d’État le matériel de protection nécessaire, et annoncer dès à présent un calendrier et un volume clairs : masques FFP2, capteurs de CO2, purificateurs d’air, auto-tests

Recruter immédiatement des personnels titulaires en nombre suffisant pour faire face aux besoins en termes de remplacement.

Là encore, les leviers existent : il faut recourir aux listes complémentaire, admettre les admissibles au concours internes, et même ouvrir des concours supplémentaires.

Au-delà, nous avons soulevé la nécessité d’un plan d’urgence, les droits des personnels précaires, AED et AESH. Nous avons également solennellement demandé la démission de Blanquer, dont l’attitude autoritaire et inconséquente n’est plus tolérée par les personnels.

Le ministre Blanquer a annoncé un certain nombre de choses concernant les recrutements, qui sont une première avancée mais encore en-deçà des besoins, et recourant encore trop aux personnels précaires :

– recrutement de 3300 contractuels pour la période qui vient :

– nous ferons le recrutement des listes complémentaires dans le premier degré ;

– recrutement de 1500 AED supplémentaires jusqu’à la fin de l’année scolaire ;

– recrutement de 1500 vacataires administratifs dans chaque circonscription pour appuyer un appui dans la gestion quotidienne de la crise.

Le ministre a fait un certain nombre d’annonce sur les questions sanitaires :

– création d’une instance bimensuelle du suivi de la situation sanitaire ;

– dotation de 70 millions de masques chirurgicaux, avec une livraison entre le début de la semaine prochaine jusqu’à la fin du mois de janvier pour les personnels ;

– masques FFP2 : le premier ministre envisage de les distribuer pour les maternelles (qui ne portent pas le masque), et l’on pourrait l’étendre au primaire (où les élèves sont moins vaccinés), pour les personnels qui le souhaitent.

Sur les questions pédagogiques, c’est la cacophonie : le ministre refuse de s’engager sur le report des évaluations de mi-CP et des épreuves de spécialités. Le premier ministre s’est montré prêt à revoir les choses en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Ces annonces présentent certaines avancées, en particulier le recrutement des listes complémentaires dans le premier degré, et montre que des revendications peuvent être arrachées dans la période. Néanmoins, elles sont trop éloignées des revendications.

SUD éducation maintient donc son appel aux personnels à participer massivement aux assemblées générales de grévistes qui ont lieu partout, et portera dans l’intersyndicale vendredi, le mandat d’appeler à une date forte dès la semaine prochaine afin d’imposer le rapport de force nécessaire avec le gouvernement.*


Documents joints

PDF - 134 ko

Agenda

<<

2022

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Pratique

Nous contacter


Adhésion


Caisse de grève AESH


Nos guides syndicaux


Protocole sanitaire


[actualisé au 16 mai 2022]