AESH : contre la précarité, contre les PIAL, en grève le 8 avril ! Rassemblement départemental et manifestation au ministère

mardi 6 avril 2021
par  SUD Education 92

Communiqué intersyndical 92

Loin de la priorité promise par le ministère de l’Education nationale, l’inclusion scolaire reste un leurre. Les accompagnant.e.s des élèves en situation de handicap (AESH), recruté.e.s pour accompagner, aider, soutenir a quotidien les enfants scolarisés en situation de handicap, ne voient pas venir l’amélioration promise de leurs conditions
de travail et de leur cadre d’emploi. Et c’est toute la communauté scolaire qui en pâtit.

Les AESH, recruté.e.s sous contrat à durée déterminée, continuent de subir des temps partiels imposés, la plupart du temps 24h par semaine pour un salaire de 760 euros par mois. A cela est venu s’ajouter à la rentrée 2019, un accroissement de la flexibilité de leurs missions, avec l’arrivée des pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) : concrètement, les AESH doivent maintenant partager leur temps de travail sur plusieurs établissements scolaires, du primaire ou du secondaire ; pour les élèves, cela veut dire : moins de temps d’accompagnement et parfois, une multiplication du nombre de personnes qui les accompagnent.

Cette situation dégrade donc l’ensemble des conditions d’apprentissage de nos enfants, de nos élèves. Car les enseignant.e.s doivent trop souvent gérer des situations qui peuvent mettre en insécurité l’ensemble de la classe voire de l’école, lorsque l’accompagnement n’est pas pourvu.

A côté de cela, les familles d’enfant en situation de handicap doivent souvent pallier à la fois financièrement et humainement à ces manquements dus au manque de moyens alloués à l’inclusion.

Tout cela est inacceptable pour les élèves, les AESH, les enseignant.e.s et les familles. Le sort réservé aux AESH est le symbole d’une politique de paupérisation qui touche l’ensemble des personnels depuis 10 ans.

Pour nos organisations, il y a urgence à :
➢ créer un véritable statut de la Fonction Publique pour reconnaître le métier d’AESH
➢ engager une revalorisation des salaires et la possibilité de contrats à temps complet pour permettre aux AESH de vivre dignement de leur travail
➢ abandonner les PIAL et la politique de mutualisation des moyens afin de permettre à chaque enfant qui en a besoin d’être accompagné
➢ recruter massivement des AESH pour permettre aux élèves ayant des notifications d’être accompagnés à hauteur des besoins

C’est pourquoi, en lien avec l’appel intersyndical national, et régional, nos organisations SUD Education 92, FCPE 92, FNEC FP FO 92, La FSU92, la CGT Educ’Action 92, SNALC Versailles appellent à tout mettre en œuvre pour préparer et réussir la grève du jeudi 8 avril et appellent l’ensemble des personnels AESH, des
enseignant.e.s ainsi que les représentant.e.s de parents d’élèves et les familles à venir nombreux.ses aux différents rassemblements organisés et ainsi montrer qu’il y a urgence à mettre vraiment la priorité sur l’école.

Soyons nombreuses et nombreux en grève et en Assemblées Générales pour construire les suites de la mobilisation !

JEUDI 8 AVRIL
10H30 : RASSEMBLEMENT DEVANT LA DIRECTION ACADEMIQUE (DSDEN 92)
167-177 AVENUE JOLIOT-CURIE A NANTERRE

13H : MANIFESTATION REGIONALE IDF
DEPART PLACE EDMOND ROSTAND (RER B LUXEMBOURG)
JUSQU’AU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

L’intersyndicale d’Île-de-France a envoyé une demande d’audience à Blanquer afin de porter les revendications des AESH à l’issue de la manifestation.

PDF - 172.8 ko

Attestation pour le trajet aller/retour pour le rassemblement à Nanterre :

PDF - 172.8 ko

Word - 444.8 ko

Attestation pour le trajet aller/retour pour la manifestation sur Paris :

PDF - 272.5 ko

Attestation pour le trajet aller/retour pour le rassemblement à Nanterre et la manifestation sur Paris :

Word - 276.4 ko

Demande d’audience au Ministère

PDF - 366.3 ko

Documents joints

PDF - 370.4 ko
PDF - 370.4 ko