« Constellations » : contre le recul de notre liberté pédagogique, exigeons une co-formation de qualité !

jeudi 12 novembre 2020
par  SUD Education 92

La formation continue ne ravit personne. Les formations longues de plusieurs semaines (remplacé-e) n’existent plus (les remplaçant-e-s non plus). Les animations pédagogiques sont du formatage institutionnel pour bien appliquer les directives
ministérielles. Le choix de formation était déjà réduit à peau de chagrin

.
Mais comme le pire n’est jamais certain, voici que JM Blanquer nous introduit une nouvelle version de formation au nom idyllique de "constellation".
Derrière la poésie se cache un réel carcan spirituel. Un tiers des enseignant-e-s sont obligé-e-s de suivre une formation de 30 heures sur un thème imposé : l’année dernière c’était les mathématiques avec le plan Villani et cette année vient s’ajouter le français. Cela concernera désormais l’ensemble des enseignant-e-s, qui, au cours des 6 prochaines années, seront contraint-e-s de suivre ces deux dispositifs.La base de cette "constellation" est d’avoir 18 heures d’animations pédagogiques dispensées par des conseiller-e-s pédagogiques et 12 heures de visites de classes par ces mêmes conseiller-e-s pédagogiques et d’autres enseignant-e-s participant à la formation.
Ces modalités interrogent d’autant plus en la période actuelle où la distanciation est déjà difficile à maintenir dans les classes sans avoir plusieurs adultes supplémentaires à accueillir et où les moyens de remplacement sont quasiment inexistants.

Autant, la co-formation entre collègues est une revendication légitime, et le but de la co-formation est d’autogérer notre évolution pédagogique, autant les constellations imposées par la hiérarchie nuisent gravement aux besoins de formation des enseignant-e-s.

SUD éducation 92 considère inacceptable cette organisation autoritaire de la formation.
La formation ne doit pas être un lieu d’imposition de pratiques au détriment de la liberté pédagogique qui permet de s’adapter à la réalité des besoins des élèves.
SUD éducation revendique une formation continue de qualité, librement choisie et sur le temps de service.
SUD Education 92 revendique la possibilité d’être remplacé-e dans un but de co-formation.
SUD éducation 92 rappelle que les enseignant-e-s du premier degré peuvent défalquer 3 x 3h des ces formations en participant à des réunions d’informations syndicales et que les collègues qui souhaiteraient s’opposer aux visites en classe sont couverts par un préavis de grève.

PDF - 138.5 ko

Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031