Organisons nous même les solidarités sur la seule base du volontariat

Communiqué SUD Education / CGT Educ’action Gennevilliers
vendredi 3 avril 2020
par  SUD Education 92

CORONAVIRUS ET FERMETURE DES ECOLES :
Face aux consignes contradictoires et aux possibles dérives autoritaires
N’oublions pas nos droits et le principe de précaution
Organisons nous même les solidarités sur la seule base du volontariat

Nous faisons face à une situation inédite : pour éviter la propagation du coronavirus notre lieu de travail est désormais fermé aux élèves. Le gouvernement nous a bien fait comprendre que la gestion de cette crise repose avant tout sur les personnels soignants (en sous effectifs dans les services publics) et la population. C’est donc à nous de nous organiser pour assurer notre protection face au virus mais aussi aux dérives autoritaires qui pourraient découler de cette situation.

La santé de tou-te-ss est prioritiaire. Personne ne peut être tenu de la mettre en danger ou de mettre en danger celle de ses proches. L’accueil solidaire des enfants de soignant-e-s (en première ligne) ne peut donc être assuré que par des personnels volontaires. Nous nous opposons donc à l’obligation de présence des directeur-rice-s dans les écoles (ils et elles ne sont pas des chef-fe-s d’établissements mais des enseignant-e-s comme les autres et n’ont pas pour mission d’assumer une telle responsabilité).

Tous les personnels, quelque soit leur statut (dont les personnels précaires AESH et AED), ont le droit de se protéger et de protéger leurs proches et doivent être rémunérés : personne ne vient si il ou elle ne le souhaite pas.

Le gouvernement a décrété l’urgence sanitaire et fermé les lieux qui n’étaient pas de première nécessité. Dans ces circonstances, la continuité des apprentissages n’est pas une priorité d’autant qu’il ne peut exister de continuité pédagogique sans présence physique d’un pédagogue et que l’on ne peut enseigner sans voir physiquement nos élèves (ce serait comme demander à un-e soignant-e de soigner sans voir son ou sa patient-e).
Nous demandons également le report de toutes les tâches administratives qui nécessitent des réunions et des contacts avec les élèves et leurs parents (dossiers 6ème, passages dans la classe supérieure, inscriptions...).

Gardons le contact par mail et par WhatsApp, ne restons pas seul-es dans cette situation anxiogène. N’hésitez pas à nous contacter :
SUD Education Gennevilliers (Laetitia : 06 73 01 72 27)
CGT Educ’action Gennevilliers

SUD Education Gennevilliers, CGT Educ’action Gennevilliers