Mohamed doit poursuivre ses études en France

jeudi 7 janvier 2010
par  SUD Education 92

Mohamed a été arrêté le 17 décembre à la suite d’un contrôle d’identité puis placé au centre de rétention de Vincennes à l’issue de sa garde à vue. Un APRF lui est délivré. Un recours en annulation contre l’arrêté de reconduite à la frontière est rejeté. Mohamed sera expulsé.
Mohamed est arrivé en France en mars 2004, avec son père, enregistré sur son passeport pour poursuivre sa scolarité. Dès son arrivée, il est scolarisé en classe de 5 ème au collège La Nacelle à Corbeil/Essonne où réside son père. Il poursuit son cycle jusqu’à la 3ème. Il est inscrit pour l’année 2009-2010 en 1ère année de Bac Professionnel au lycée professionnel Valmy à Colombes.
Dans le cadre de la protection de l’enfance et afin de restaurer les relations familiales, Mohamed est accueilli à la Maison Louis Roussel de Massy (Fondation d’Auteuil) en août 2007 sous la forme d’un accueil provisoire, mesure administrative de prévention en collaboration avec la famille

La mesure éducative proposée a pour objectif de le soutenir dans son projet d’intégration.
Mohamed est scolarisé en 2007-2008 et 2008-2009 au CEFIP, plateforme scolaire et préprofessionnelle de la Fondation. Il y obtient des diplômes : le CFG, un Certificat d’Aptitudes Professionnelles en Maintenance des Bâtiments de Collectivité.
En mars 2009, alors qu’il devient majeur, l’Aide Sociale à l’Enfance lui signe un contrat jeune majeur afin de l’accompagner dans son projet individuel tout en poursuivant la prise en charge au sein d’une institution volontaire. Investi dans l’accompagnement éducatif proposé, Mohamed quitte l’internat pour intégrer un service de semi-autonomie sous la forme d’un accueil en appartements sur site.
Mohamed continue à apporter satisfaction sur les objectifs socio-éducatifs définis avec lui.
L’ensemble de l’équipe pédagogique du lycée a salué son comportement exemplaire et son investissement.

Un dépôt de titre de séjour est déposé en sous préfecture le 26/11/2009.
Mohamed est réellement intégré tant au sein de l’établissement que sur l’extérieur. Il est licencié dans un club de boxe à Massy et réussit à mener de front une scolarité et des démarches administratives visant à son intégration.

C’est pourquoi nous enseignants, élèves, parents d’élèves, citoyens, amis, attachés à la défense et aux droits des jeunes scolarisés, demandons l’annulation de l’arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) et la régularisation de Mohamed afin qu’il puisse réintégrer son lycée le plus rapidement possible.

SIGNER LA PETITION ICI (en bas de page) :

http://www.educationsansfrontieres.org/article25366.html