Pour les agent-e-s lycée : sur les primes et lentretien des zones communes des logements de fonction

jeudi 4 juillet 2019
par  SUD Education 92

deux tracts à destination des agent-e-s lycée :

- C’est aux occupant-e-s d’entretenir les parties communes des logements de fonction !

PDF - 99.3 ko

Primes Agent-e-s Région : un écran de fumée qui cache des salaires bien trop bas !

PDF - 88.2 ko

Primes Agent-e-s Région : un écran de fumée qui cache des salaires bien trop bas !

Les agent-e-s de la Région disposent désormais de primes en chèques cadeaux alors qu’avant elles étaient en liquide.

SUD Education 92 dénonce cette utilisation forcée des primes en chèques-cadeaux : les primes doivent être en liquide pour que chaque personne puisse utiliser ses primes comme bon lui semble !

Ces primes servent surtout à augmenter les profits des grandes entreprises bénéficiaires alors que les fins de mois des agent-e-s sont bien souvent difficiles. SUD Education 92 demande à ce que dans chaque lycée, une connexion internet avec ordinateur (nécessaire au téléchargement des bons) soit mise à disposition de chaque agent-e,

Pour toutes ces raisons, nous dénonçons cette mascarade qui ne sert qu’à cacher les salaires trop bas et les conditions de travail ne cessant de se détériorer : sous-effectifs, pressions hiérarchiques, évaluations arbitraires.

N’oublions pas que les primes ne sont pas du salaire, elles peuvent être enlevées à tout moment !

Pour SUD Education 92, le vrai cadeau à faire aux agent-e-s lycée, c’est d’augmenter les salaires et d’améliorer leurs conditions de travail !

Les primes concernent le mariage, le PACS, la naissance ou l’adoption, Noël, la retraite.... Plus d’informations par mail prestations.sociales@iledefrance.fr

NE RESTEZ PAS SEUL-E, CONTACTEZ SUD EDUCATION 92 :
sudeducation92@gmail.com
06 12 92 11 43

PDF - 88.2 ko

C’est aux occupant-e-s d’entretenir les parties communes des logements de fonction !

Ce n’est pas SUD Education qui le dit, mais le Journal Officiel (JO) n°0109 du 10 mai 2012 :

Art. R. 2124-71. Le bénéficiaire d’une concession de logement par nécessité absolue de service ou d’une convention d’occupation précaire avec astreinte supporte l’ensemble des réparations locatives et des charges locatives afférentes au logement qu’il occupe, déterminées conformément à la législation relative aux loyers des locaux à usage d’habitation, ainsi que les impôts ou taxes qui sont liés à l’occupation des locaux. Il souscrit une assurance contre les risques dont il doit répondre en qualité d’occupant.

De plus, la DRH de la Région le dit : elle ne veut pas que les agent-e-s effectuent le ménage des parties communes de l’établissement.

Ce nettoyage s’effectue soit par le biais d’une société de nettoyage, soit par les occupant-e-s eux/elles-mêmes.

DONC : Les agent-e-s qui ne sont pas logé-e-s n’ont pas à entretenir (nettoyage et réparations) les parties communes des logements de fonction.

A SAVOIR :

en cas d’accident si vous intervenez en dehors de vos missions, la couverture pour accident du travail ne s’appliquera pas
En conséquence : si on vous donne un ordre qui ne vous parait pas légitime, pensez à demander un ordre de mission précis ECRIT ainsi que la réglementation qui correspond à la demande
toutes les informations utiles se trouvent sur ELIEN

NE RESTEZ PAS SEUL-E, CONTACTEZ SUD EDUCATION 92 :
sudeducation92@gmail.com
06 12 92 11 43

PDF - 99.3 ko