Une CAPD et un mouvement qui auront tenu leurs promesses !

vendredi 28 juin 2019
par  SUD Education 92

Comme promis, la CAPD du mouvement intra-départemental s’est tenue dans des conditions scandaleuses : elle aura duré 3 jours.

En plus de se tenir à quelques jours de la fin de l’année scolaire et de mettre collègues et écoles en difficulté, cette CAPD aura tenu éveillés les personnels administratifs et les représentant-e-s du personnel, 3 jours durant !
Ce sont en effet des dizaines d’erreurs qu’il a fallu signaler et corriger avec l’administration !

Madame Fis, la DASEN du 92 s’est pourtant déclarée insatisfaite… des représentant-e-s du personnel !
Il aura fallu alors en plus rédiger une déclaration unitaire pour lui répondre (en pièce jointe).

Car, NON, les représentant-e-s du personnel ne sont pas au service de l’administration !
Ils et elles ont pour rôle de CONTROLER le travail de l’administration afin d’assurer transparence et équité aux collègues par qui ils et elles ont été élu-e-s !

Madame la DASEN rejette sur vos représentant-e-s les erreurs du logiciel du ministère.
Or ce logiciel a été imposé à la va vite.
Il a généré des retards et des dizaines d’erreurs.
Il ne prend pas en compte les particularités de chaque département.
Il a pour objectif de centraliser et de dématérialiser les opérations du mouvement.

Ce logiciel a été contesté dès le début par les différentes organisations syndicales !

Alors que les affectations devraient être effectuées sereinement, dans la transparence et l’équité en fonction du barème, c’est au contraire la fin du contrôle effectué par les représentant-e-s du personnel qui se prépare par le biais de la loi sur la fonction publique qui est discutée en ce moment.


Documents joints

PDF - 228.7 ko
PDF - 228.7 ko