Stylos rouges : un premier pas vers une mobilisation d’ampleur par la grève ?

jeudi 24 janvier 2019
par  SUD Education 92

D’abord intéressé-e-s (l’auto-organisation des travailleurs-euses c’est notre credo), nous ne pouvons, depuis, qu’être sceptiques : mobilisation uniquement corporatiste alors que les gilets jaunes tentent de mettre tout le monde en mouvement en même temps ; dysfonctionnements démocratiques (diverses censures d’appels à la grève dans certains départements) ; posture anti-grève dans certains endroits....

Nous restons à l’écoute de cette mobilisation et mettons nos outils à disposition lorsque la grève reconductible sera étudiée par les stylos rouges...

Voir en PJ le communiqué de SUD au début de la mobilisation :

PDF - 71.5 ko

Les stylos rouges ont vu le jour sur Facebook le 12 décembre 2018 et comptent plus de 60 000 personnes sur leur page. Dans la continuité des gilets jaunes et du hashtag pas de vagues, les enseignant-e-s ont lancé leur mouvement en passant par les réseaux sociaux. Le mouvement prend forme et s’organise.

Il s’agit de revaloriser financièrement le métier d’enseignant en augmentant les salaires, en refusant le jour de carence, la casse des retraites etc., mais aussi d’améliorer les conditions de travail et de vie en limitant le nombre d’élèves par classe, en ayant davantage de moyens pour les élèves à besoins particuliers, en contestant les suppressions de postes, les réformes absurdes et inégalitaires comme celle du lycée, la précarité, etc.

Il s’agit aussi de répondre au mépris affiché qui ne répond aux légitimes revendications qu’en voulant museler et réprimer les salarié-e-s.

La Fédération SUD Éducation conteste également l’augmentation constante des effectifs par classe ainsi que la diminution de postes et la précarisation accrue des personnels dans l’Éducation nationale. Dans ce cadre, les conditions de travail des personnels et d’étude des élèves se dégradent sans cesse. Il est scandaleux et inacceptable que Blanquer poursuive son projet de destruction de l’école publique et égalitaire.

SUD éducation partage ces revendications et exige une baisse des effectifs par classe, la titularisation de toutes et tous les précaires, une baisse du temps de travail et une augmentation des salaires.

C’est pourquoi SUD éducation met à disposition son outil syndical (dont son préavis de grève reconductible) pour faire aboutir les revendications des personnels de l’éducation et pour atteindre une école et une société juste et solidaire


Brèves

31 janvier - Pour la reconnaissance du métier d’AESH : rassemblement le 6 février

Rassemblement intersyndical à 14h le mercredi 6 février pour un vrai statut des personnels AESH (...)

31 janvier - GREVE A PARTIR DU 5 FEVRIER ! En lien avec...

GREVE A PARTIR DU 5 FEVRIER !
En lien avec la mobilisation des stylos rouges, des gilets (...)

31 janvier - Grève historique des enseignant.e.s de Los Angeles

Grève historique des enseignant.e.s de Los Angeles
Du 14 au 22 janvier une grève massive et (...)