Continuons la mobilisation ! Motion de l’AG de grève du 9 octobre à Gennevilliers, 92

dimanche 11 novembre 2018
par  SUD Education 92

Dès la rentrée, le ministère a manifesté son mépris pour le service public d’éducation : fermetures de classe annoncées une semaine après la rentrée, évaluations nationales dépourvues de sens, annonce de suppressions de postes massives dans le 2nd degré et gel de l’éducation prioritaire.

Gennevilliers, les collègues d’Anatole France maternelle en grève à la rentrée ont réussi à faire annuler la fermeture prévue dans leur école ; les écoles du réseau Pasteur, qui souffrent de leur sortie de l’éducation prioritaire, demandent leur réintégration et certaines (écoles) ont refusé de faire remonter les résultats des évaluations nationales.

En lycée professionnel, nos collègues se mobilisent contre la réforme de la voie professionnelle dont le but est de détruire l’enseignement professionnel public.

Dans l’enseignement général face à l’augmentation des effectifs, à l’attaque de notre liberté pédagogique, à la destruction de nos conditions de travail et donc d’apprentissage, coordonnons nos mobilisations.

Les enseignants réunis en AG de grève le 9 octobre proposent :

- de relayer dans tous les conseils d’école la motion des collègues des Agnettes et de Caillebotte pour le reclassement en éducation prioritaire de tout Gennevilliers, incluant le lycée Galilée.

- de réaffirmer son attachement à la scolarisation de tous les élèves en soutenant la demande d’une ouverture d’une deuxième UP2A à Gennevilliers (la première est à 29 élèves, plusieurs élèves arrivants sont en attente)

Une journée de grève est d’ores et déjà prévue dans notre secteur le lundi 12 novembre. Nous avons discuté de la possibilité d’y construire une mobilisation de l’éducation prioritaire 1er / 2nd degrés.


Documents joints

PDF - 77.4 ko
PDF - 77.4 ko

Navigation