TOUTES ET TOUS EN GREVE LE MARDI 29 NOVEMBRE POUR QUE L’EDUCATION SOIT ENFIN PRIORITAIRE !

dimanche 5 février 2017
par  SUD Education 92

Après le succès de la mobilisation des lycées REP+ dans toute la France, SUD Education 92 appelle les collègues du 1er degré à entrer dans la danse et toutes et tous les collègues de l’Education à se mettre en grève le mardi 29 novembre pour des revendications offensives sur la Fonction Publique.

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE MARDI 29 NOVEMBRE POUR QUE L’EDUCATION SOIT ENFIN PRIORITAIRE !

Une lutte qui devient nationale....

Lancée en mai par plusieurs lycées généraux, technologiques et professionnels, la mobilisation regroupe désormais 79 établissements qui ont signé l’appel « Touche pas à ma ZEP » dans les académies d’Aix­ Marseille, Amiens, Créteil, Grenoble, Montpellier, Nancy­ Metz, Orléans­-Tours, Toulouse et Versailles. La mobilisation continue de s’amplifier, avec des taux de grévistes de plus de 80% dans certains établissements.

L’appel à la grève nationale le 17 novembre a été un succès. Une nouvelle journée est appelée le 29 novembre par l’AG ile de France avec une proposition de reconduction à partir de cette date mise en débat dans les établissements.

….qui n’attend plus qu’à être étendue au 1er degré et à la Fonction Publique !

Des écoles du 93 sont déjà mobilisées.
Le 29 novembre est aussi une journée de mobilisation dans la Fonction Publique. SUD Education 92 propose donc de faire de cette journée une date importante dans l’Education autour de cette mobilisation, afin de l’amplifier et de lancer une dynamique qui englobe aussi le 1er degré. En effet, nous avons subi dernièrement des attaques sur l’Education Prioritaire et nul ne peut ignorer que le gouvernement prochain risque de chercher à casser encore un peu plus l’EP. De plus, à chaque rentrée, nous subissons la modification de la carte scolaire qui consiste à fermer des classes partout où ils peuvent, ce qui ne fait qu’augmenter les effectifs par classe en EP, la limite étant bien souvent dépassée ou presque atteinte. A qui le tour si on ne réagit pas dès maintenant et au sein d’un mouvement large ?

Dans la Fonction Publique, notre manque de mobilisation a permis la mise en place du PPCR (non signé par Solidaires, la CGT et FO), et de la Loi Travail (qui fera sans nul doute son entrée chez les fonctionnaires d’une façon ou d’une autre, si on n’y prend garde, comme cela avait été le cas avec la réforme des retraites en 1993 étendue au public en 2003 et 2010). Ce sont des attaques récentes de notre statut, conformément aux souhaits du MEDEF relayés par Macron notamment. Pour rappel, le PPCR, qui ne fait que sacrer les coupes budgétaires dans la FP (54 milliards d’ici 2017), passé en force par le gouvernement, comporte de nombreuses dérives parmi celles-ci :

• revalorisation insignifiante des salaires de la Fonction publique ;
• facilitation de la mobilité contrainte, dans le but d’accompagner la réforme territoriale et de gérer la flexibilité sous fond de réduction des emplois publics ;
• profonde évolution de la gestion du personnel vers plus d’arbitraire, vers l’individualisation et la mise en concurrence des agents.

Conséquence du PPCR, une réforme des modalités d’évaluation qui renforce encore les inégalités (l’écart de revenus entre l’échelon le plus bas et le plus haut passera de 434 points d’indice à 582 points d’indice en 2020), et consacrera qu’il s’agit d’une politique de la carotte et du bâton qui verra une frange plus réduite encore des collègues qui seront gratifiées (30% seulement). Quant à la classe exceptionnelle, elle ne sera réservée qu’à 10% des collègues, chargé-e-s de direction en RPE+, en REP et CPC en priorité.

Le point commun de l’EP en lycée, dans le 1er degré, du PPCR est la volonté politique de réduction de ce qu’ils et elles appellent des dépenses : le salaire et le budget consacré pour la FP ne sont pas un coût ni une dépense mais un investissement !
Pour toutes ces raisons, SUD Education 92 appelle toutes et tous les collègues de l’Education à se mettre en grève le mardi 29 novembre.

Retour sur la mobilisation du 17 novembre : Une réussite de mobilisation sans précédent pour l’éducation prioritaire en lycée pour cette journée nationale de grève du 17/11 !

- AG Région Parisienne du matin : une trentaine de lycées représentés dont 25 au moment des votes
- 1000 en manif à Paris avec des dizaines de lycées de toute l’Ile-de-France et au-delà : 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 + Oise (60) et une délégation de Dreux (28). Une délégation mixte des lycées mobilisés présents (Académies de Versailles, Créteil, Orléans-Tours, Amiens et Paris) et de l’intersyndicale IdF (CGT, FO, FSU, SUD) et a été reçue au ministère.
400 en manif à Marseille avec 15 lycées représentés dont 12 de Marseille et 3 de l’académie (Avignon, Port-de-Bouc...)
 300 en manif à Dreux avec 100 grévistes sur 120 profs !!!
 grève à Toulouse en collège REP à la Reynerie
 Des collèges en grève (92 Nord, 93, 31) et aussi des écoles (93) REP/REP+ ou ex-RRS pour la première fois depuis la rentrée. Des collègues de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) d’Ile-de-France étaient aussi en grève et dans la rue avec nous pour revendiquer d’être reconnus comme relevant de l’éducation prioritaire !
 Des taux de grève importants allant jusqu’à 70, 80, 90 % ou même la grève unanime !

Une lutte qui est massive, étendue à toute la France...Donc une lutte d’ampleur qui dure !

Pour signer collectivement l’appel en ligne ou pour le soutenir en tant qu’école/collège REP/REP+ ou ex-RRS :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSex7gpOSpyLAS-Mt4iPlEouhX9yDqRuIdPX-ySiGF6HDzQfyQ/viewform

Et toujours pour suivre la mobilisation :

https://www.facebook.com/touchepasmazep/

le compte Twitter commun de la mobilisation @tpamz : https://twitter.com/tpamz


Documents joints

PDF - 123.1 ko
PDF - 123.1 ko
OpenDocument Text - 51 ko
OpenDocument Text - 51 ko