Communiqué de SUD éducation 92 contre la répression des lycéen-ne-s

lundi 11 avril 2016
par  SUD Education 92

COMMUNIQUE SUD éducation 92 contre la répression des lycéen-ne-s

Ces dernières semaines, des arrestations de lycéen-ne-s, des provocations et des réactions déplacées et disproportionnées de la police lors des rassemblements et des manifestations, ont créé un climat de tension à l’origine de débordements de plus en plus importants dans le nord des Hauts-de-Seine.

Pourtant, la majorité des organisations syndicales du département avaient rappelé, il y a quelques temps, que les lycées étaient des lieux d’éducation et non de dressage brutal, où le dialogue et la pédagogie devaient primer.

Malgré cela, les seules réponses de l’Administration sont le recours à la police et aux sanctions, ce qui ne fait qu’envenimer la situation et inciter aux réactions les plus radicales.

Alors qu’au contraire, nous souhaitons que les équipes pédagogiques soient incitées et formées pour favoriser et accompagner l’expression des lycéen-ne-s, fut-elle contestataire.

Dans le même temps, la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale des Hauts-de-Seine refuse de recevoir le collectif des parents et enseignants de Colombes afin de discuter de la nouvelle dégradation prévue par les Dotations Horaires Globales de la rentrée prochaine.

SUD éducation 92 :

- réaffirme la légitimité de la mobilisation des personnels, des élèves, de leurs parents face à un projet de loi qui entraînera des régressions sociales majeures pour tou-te-s d’une part, et face à la dégradation annoncée des conditions de travail dans certains établissements du département d’autre part ;

- condamne les violences policières ;

- exige que les droits de réunion, d’expression et de manifestation des lycéen-ne-s soient respectés, et qu’aucune sanction ne soit prise à l’encontre de celles/ceux qui exercent ces droits.


Documents joints

PDF - 153.7 ko
PDF - 153.7 ko