Le 31 mars en grève jusqu’au retrait de la loi travail !

vendredi 25 mars 2016
par  SUD Education 92

Le projet de loi El Khomri dite « Loi Travail » est une attaque contre tous les salariés et futurs salariés : il doit être retiré !

Appel des syndicats SNUDI FO 92, et SUD Education 92

Les organisations syndicales du 1er degré, SNUDI FO et SUD Education se félicitent du succès des mobilisations des 9 mars, 17 et 24 mars pour le retrait du projet de loi El-Khomri dite loi « travail », manifestations qui ont réuni plus de 500 000 salariés, étudiants et lycéens nationalement.

Le projet de loi El Khomri prétend « refonder le droit du travail » : toutes les dispositions du Code du travail, à commencer par celles concernant les licenciements, le temps de travail et les congés, seraient réécrites au détriment des salariés et en faveur des patrons (qui ont déjà bénéficié de 100 milliards de cadeaux en trois ans dans le cadre du pacte de responsabilité).

Avec l’inversion de la hiérarchie des normes, c’est le « droit local » imposé au niveau de l’entreprise qui primerait sur les garanties collectives nationales arrachées par les salariés. Des garanties qui ont été consignées dans le Code du travail, les conventions collectives et les statuts par des dizaines d’années de lutte.

C’est la même logique que la réforme des rythmes scolaires qui met en place une définition locale des horaires, et demain des missions avec le projet modifiant nos obligations de service. C’est la logique du décret ministériel passé au CTM du 14 mars qui prévoit qu’à la demande d’une commune et d’un conseil d’école le DASEN pourra diminuer la semaine de 24 heures d’enseignement pour augmenter le nombre de semaines travaillées (et donc diminuer les congés).

C’est la même logique que la baisse du « coût du travail » avec le gel du point d’indice depuis 2010, le protocole PPCR qui prévoit un avancement à l’ancienneté pour tous, la suppression de l’indemnité de résidence. C’est la marche à la précarité généralisée pour les salariés, les fonctionnaires et la jeunesse, nous le constatons tous avec les contractuels recrutés en lieu et place de PES, AVS, EVS et AESH.

Le projet de loi El Khomri est une régression pour tous et sur toute la ligne. Il n’est ni amendable, ni
négociable : il doit être purement et simplement retiré.

C’est pourquoi les organisations syndicales SNUDI FO 92, SUD Education 92 et appellent tous les personnels des écoles à préparer la grève jeudi 31 mars pour le retrait du projet de loi El Khomri en se réunissant dans toutes les écoles pour décider la grève et mettre en discussion la grève jusqu’au retrait.

Ce ne sont pas des grèves saute-moutons qui permettront de gagner.
Le 31 mars doit être une vraie grève pour le retrait du projet de loi Travail, c’est pourquoi nous proposons à tous de se réunir en assemblée générale le 1 avril pour discuter de la grève jusqu’au retrait.

Public- Privé , nous sommes tous concernés : le 1er ministre a annoncé qu’il faudrait appliquer la même logique à la fonction publique !

Ni amendable, Ni négociable : RETRAIT du projet de loi El Khomri !

Reprenons la voie des conquêtes sociales !

31 MARS : Tous en grève

Fermons les écoles !

Il est important d’être en assemblée générale ce jour pour décider des suites.

Manifestation à Paris, 13h30 Place d’Italie


Documents joints

PDF - 91.8 ko
PDF - 91.8 ko