24ème suicide à France Télécom

mardi 1er septembre 2009
par  SUD Education 92

Ce matin un salarié s’est suicidé
près d’Annecy laissant un
courrier mettant en cause l’entreprise
France Télécom.

Il venait de
subir une mobilité de l’agence entreprise
vers un métier de téléconseiller
au 1016, marché professionnel.

Les délégués du personnel locaux
avaient déjà alerté la direction
sur la souffrance de ce salarié.

Encore une fois, ce nouveau suicide
confirme que les mesures d’urgence
annoncées par le Pdg ne suffisent
pas à enrayer la vague de
suicides.

Le mal-être généralisé du personnel
ne s’effacera pas à coup de
déclarations rassurantes et de mesures
d’accompagnenent.

Tous les
salarié-es continuent à vivre dans
le désarroi et pour certains dans le
désespoir le plus profond.

SUD s’inscrit dans la négociation
qui s’ouvre aujourd’hui mais
il faut des mesures claires, concrètes
et visibles par tous les salarié-es
dès demain.

France Télécom/Orange doit
rompre avec sa politique actuelle !

SUD fait des propositions dans
ce sens et appelle le personnel à se mobiliser :

1) Arrêt des restructurations,
des mobilités forcées, maintien
des sites.

2) Arrêt de toute nouvelle soustraitance
et délocalisations avec
un plan de réinternalisation.

3) Arrêt des pressions individuelles
sur tous les salarié-es,
des suppressions d’emploi, et visibilité
sur l’emploi par site sur
3 ans..

4) Arrêt de l’infantilisation au
travail, du flicage des salarié-es
et de leur soumission à un système
informatique inadapté.

5) Arrêt des pressions aussi
sur les cadres, abandon du « Time
to move ».

6) Recrutement de personnel
RH de proximité distinct des managers.

7) Remise en place d’un service
de médecins et d’assistants
sociaux indépendants, suivi des
salariés isolés (CLD, CLM).

8) 5000 emplois tout de suite,
suivi d’un plan de recrutements
pour alléger la pression de la
charge de travail.

9) Un plan de départ anticipé
des seniors lié à un plan de recrutement
de jeunes en CDI

10) Aucune individualisation
du travail et des salaires, suppression
des objectifs individuels,
reconnaissance des qualifications
et des métiers.

SUD Fédération des activités postales et de télécommunications

Union syndicale SOLIDAIRES