Communiqué de l’AG de Colombes sur la mobilisation du 9 février 2016

mercredi 10 février 2016
par  SUD Education 92

Les enseignants du second degré de Colombes (lycée Guy de Maupassant ainsi que collèges Gay Lussac, Jean-Baptiste Clément, Moulin Joly et Marguerite Duras) étaient massivement en grève aujourd’hui. Près de 200 enseignants étaient en grève avec des taux de grévistes allant de 40% à 95% selon les établissements.

Une AG de ville a eu lieu ce mardi à 10h au collège Jean-Baptiste Clément et a réuni 50 enseignants qui ont décidé de reconduire la grève le mercredi 10 février si notre demande de rallonge horaire (de plus de 300 h) pour permettre simplement le maintien des moyens alloués à nos élèves à la rentrée 2016 sur la ville (surtout en éducation prioritaire) n’était pas satisfaite.

Nous demandons que cesse la remise en cause du caractère éducation prioritaire de nos établissements et plus particulièrement des lycées, en attente d’une clarification à ce sujet. C’est l’avenir et la réussite scolaire des élèves des quartiers populaires de Colombes qui sont bien évidemment en jeu.

A 14h, un rassemblement devant la DSDEN (Direction des services départementaux de l’éducation nationale) de Nanterre a réuni 60 enseignants.

La direction académique a une nouvelle fois refusé de nous recevoir en délégation de ville, signe d’un profond mépris pour des établissements pourtant sensibles et pour la plupart classés en éducation prioritaire.

Soucieux de rester ouverts au dialogue, des représentants des collèges Marguerite Duras et Moulin Joly se sont rendus à ces audiences (le lundi 01/02 pour les premiers, le mardi 9/02 pour les seconds).

La DSDEN leur a opposé une stricte fin de non recevoir, refusant d’abonder de la moindre heure les établissements concernés.

Par conséquent, à la lumière de l’attitude délétère de la DSDEN envers les personnels enseignants et les élèves, la grève sera reconduite pour ce mercredi 10 février 2016

Les enseignants mobilisés des établissements du second degré de Colombes en éducation prioritaire, soutenus par les sections syndicales CGT éduc’action, SNEP et SNES-FSU et SUD éducation.