Non à la fermeture de la SEGPA du collège Evariste Galois de Nanterre (92)

samedi 28 novembre 2015
par  SUD Education 92

En assemblée générale, le 25 novembre 2015, la majorité des personnels a voté pour le boycott de la demi-journée formation sur la réforme du collège en réponse à l’annonce de la fermeture de la SEGPA (Section d’Enseignement Général Professionnel Adapté). En effet cette décision va à l’encontre des principes et valeurs de la réforme et du REP+, notamment l’égalité des chances.

Nous, les personnels d’enseignement et d’éducation du collège Evariste Galois, souhaiterions que le Directeur des Services Académiques de l’Education Nationale revienne sur cette décision dont les justifications nous semblent contestables.

Ces classes de la SEGPA accueillent avec réussite des élèves en grande difficulté scolaire. Ils suivent ainsi des enseignements adaptés à leurs besoins afin d’acquérir les connaissances de base. Cela leur permet de construire progressivement un projet pour accéder à une formation qualifiante de niveau V (CAP). Les résultats des enquêtes nationales font d’ailleurs ressortir leur efficacité. Par ailleurs, la collaboration entre le personnel de la SEGPA et les autres équipes éducatives participe à l’enrichissement et à la cohérence des pratiques pédagogiques. La qualité du travail mené est renforcée par la stabilité retrouvée de l’équipe de la SEGPA, levier fondamental de l’enseignement prioritaire.

Les représentants des personnels ont sollicité une audience auprès du Directeur Académique Adjoint, Monsieur Aumage, afin de lui faire part des interrogations et des inquiétudes de tous les personnels de l’établissement. Nous souhaitions lors de cette audience lui exposer la nécessité de maintenir cette SEGPA ouverte.

Notre SEGPA affiche pour l’année 2014/2015 100% de réussite au brevet professionnel pour les élèves inscrits. De plus, tous les élèves de 3ème ont obtenu l’orientation qu’ils souhaitaient, en lycée professionnel ou en CFA. Il serait inacceptable que les élèves de la SEGPA soient discriminés et soient obligés de faire plus de trajet que les autres collégiens. Cela pourrait engendrer des conséquences regrettables sur la motivation et l’implication de ces élèves dans leur parcours scolaire. Le risque serait également un décrochage des élèves actuellement scolarisés en SEGPA. De plus, la fermeture de notre SEGPA pourrait freiner les orientations en SEGPA des élèves du secteur.

Nous avons été étonnés d’apprendre cette volonté de fermeture alors que le conseil départemental des Hauts-de-Seine, avait financé et commencé d’importants travaux de rénovation des locaux de la SEGPA.

A terme, la suppression de notre section aurait des conséquences sur la qualité de l’encadrement et le suivi des élèves. En effet, des suppressions de postes d’AED, de CPE, de personnels administratifs, d’ATOSS et d’enseignants sont prévisibles.

Le choix de fermeture de la SEGPA est une décision purement budgétaire. Cette approche comptable devrait laisser la place à un travail de réflexion sur l’amélioration de l’orientation des élèves vers la SEGPA. Pour ce faire, un accompagnement des professionnels et une revalorisation des SEGPA sont indispensables.

Les personnels d’enseignement et d’éducation du collège Evariste Galois de Nanterre