9 avril : ce n’est qu’un début ! La lutte doit s’intensifier ! Tous.tes ensemble ! [Appel de l’AG interpro du 9 avril de Gennevilliers]

jeudi 9 avril 2015
par  SUD Education 92

Plusieurs dizaines de salarié.e.s de l’Education Nationale, des Collectivités Territoriales et de la métallurgie se sont réunis à la Bourse du Travail de Gennevilliers à l’appel de la CGT, de FO, de SUD / Solidaires et du Snuipp.

Tous.tes constatent que les conditions de travail et de vie des salarié.e.s se dégradent fortement avec des conséquences catastrophiques sur la santé physique et psychique.

Tous.tes condamnent les attaques en cours contre les droits des travailleurs.euses et la répression envers les militants syndicaux/contestataires - révocation de Yann postier fonctionnaire dans les Hauts-de-Seine, mutation d’office de J.F Chazerans, prison ferme pour Gaëtan, un syndicaliste étudiant etc.

Nous refusons de participer à un quelconque type de répression.

SALAIRES, PRECARITE, EMPLOIS, mais aussi protection sociale, droit du travail et syndical, territorialisation etc. : il est essentiel d’intensifier le combat contre les politiques d’austérité, contre la loi Macron, contre la pacte de responsabilité, contre la réforme territoriale, contre la réforme du collège. Il faut retrouver la voie des conquêtes sociales !

L’Assemblée Générale pense qu’il est nécessaire de soutenir toutes les grèves et mobilisations en cours et à venir. Elles doivent converger.

L’Assemblée Générale demande aux confédérations syndicales nationales et aux autres organisations syndicales de ne pas participer aux consultations qui déterminent comment l’austérité doit être appliquée mais d’appeler à la grève nationale une journée mi-mai.

Contre l’austérité, pour le progrès social il faut construire tous.tes ensemble la grève générale jusqu’au retrait de la loi Macron et du pacte de responsabilité, pour l’augmentation des salaires - 400 euros pour tous.tes - et pour les emplois.