ET REVOILA LES EPEP. NOUS N’EN VOULONS PAS !

samedi 5 septembre 2009
par  SUD Education 92

Des projets de lois prévoient de modifier complètement le fonctionnement
des écoles primaires. Depuis 2004, il est question de regrouper des écoles en
EPEP (Etablissement Publique d’Enseignement Primaire).

La gestion de
ces EPEP se fera par un conseil d’administration de 13 personnes :1
directeur d’établissement, « désigné par l’académie, autorisé à prendre
toutes les dispositions nécessaires au bon fonctionnement du service
public » (projet de loi 2009), 4 représentants de la commune ou des
communes, 4 représentants élus des personnels, dont 3 enseignants et 1 élu
du personnel non enseignant, 4 parents d’élèves élus. Le Président est élu
par ce Conseil d’Administration (CA), parmi le directeur ou les 4
représentants de la commune.

Ce CA, où il n’y a que 3 enseignants sur 13 personnes, remplace le conseil
d’école, où les enseignants étaient majoritaires.

Il décidera du projet d’établissement, du règlement intérieur, du budget, du recrutement du
personnel non-enseignant, de toutes conventions, de l’accueil, de
l‘information et de la participation à la vie de l’établissement des parents
d’élèves. Le bilan annuel des résultats des élèves sera présenté au CA, ainsi
que les actions en justices et les transactions…

Cela implique que les enseignants peuvent devenir de simples exécutants
des projets demandés par la mairie, l’académie ou les parents d’élèves.

Les
choix pédagogiques seront donc modifiés en fonction de la volonté du CA.

Les projets d’établissement pourront dépendre des résultats des élèves,
notamment aux évaluations nationales.