Austérité : la nouvelle Valls

lundi 26 mai 2014
par  SUD Education 92

Le patronat s’attaque à tous nos droits sociaux pour qu’actionnaires et banquiers continuent à engranger des profits toujours plus faramineux.

Le gouvernement se plie à tous les diktats patronaux ; le « pacte de responsabilité » en est le dernier exemple avec 35 milliards de cadeaux supplémentaires !

Les salaires et pensions sont bloqués, nos conditions de travail se détériorent, la protection sociale est peu à peu détruite, les services publics disparaissent ...

En 5 ans, les entreprises françaises du CAC 40 ont dégagé 411 milliards d’euros de bénéfices.

Depuis 2011, le pouvoir d’achat des fonctionnaires baisse de
0,80% à 1% chaque année (INSEE).

Par notre travail nous produisons les richesses ; les capitalistes eux encaissent ;
ça suffit !

Dans l’éducation, l’austérité fait des ravages :

- les postes créés dans le primaire et le secondaire ne couvriront pas les augmentations d’effectifs à la rentrée prochaine ;

- les dotations horaires des établissements du second degré sont insuffisantes ;

- la carte scolaire du 1er degré est aussi insuffisante et promet une fois de plus de déshabiller Pierre pour habiller Paul ;

- le gel du point d’indice des fonctionnaires est acté jusqu’en 2017 ;

- les annonces sur l’éducation prioritaire sont mauvaises ;

- la contre-réforme catastrophique des rythmes scolaires dont SUD demande l’abrogation.

Le gouvernement Valls met en place des mesures d’austérité dangereuses, an faveur des capitalistes contre lesquelles il faut lutter.